RETOUR INDEX

La biodynamie en apiculture

Mai 2017

Les bases scientifiques de la biodynamie sont très discutables, et basées sur une croyance plus que sur un constat scientifique... Personne jusqu'ici n'a été capable d'apporter une preuve scientifique allant dans le sens du fonctionnement de préceptes de Steiner. Attention également à ne pas entrer en "adoration" devant les pratiques "magiques", que cerrains n'hésitent pas à utiliser pour vous vendre cher leurs produits inutiles et leurs idées sectaires... Ceci étant dit, voici les bases de l'apicultures en bio-dynamie, les jours de visite préconisés par la méthode. Ma petite expérience personnelle sur la saison 2016 (en comparant les colonies selon les jours de visites) n'a pas été concluante. A vous de voir!

Au milieu des années 1920, Rudolf Steiner pose les bases de l'agriculture en biodynamie. Une méthode dont le but est de rendre autonome la gestion des sols, avec une bonne part de "spiritualité". Elle utilise des préparations à base de plantes afin d'activer les «forces cosmiques» des planètes et constellations, afin de rendre plus prolifique l'agriculture, dans le respect de la nature et de l'homme. Cette méthode a été développée dans le domaine de l'apiculture par Rudolf Steiner, puis par Mathias Thun et d'autres apiculteurs.

Les soins selon les rythmes cosmiques

Après deux ans d'observation quotidienne d'une colonie, en la corrélant à la course lunaire, Mathias Thun réalisa un tableau, qu'on peut résumer ainsi:
Lorsque la lune passe devant le Bélier, le Lion ou le Sagitaire, les abeilles apporteraient plutôt du nectar. Lorsqu'elle passe devant les Gémaux, Balance ou Verseau, elles s'orienteraient vers la récolte de pollen. Enfin la construction des cires serait favorisée lorsque la lune passerait devant le taureau, la vierge et le Capricorne.

Le travail au rucher

De ces observations, découlent des jours favorables à certains travaux au rucher. Il est conseillé de procéder comme suit :

Jours Fleur : Travaux en lien avec la croissance de la colonie, son développement et le couvain. Les rentrées de pollen durant ces jours favorisent l'élevage. Le greffage de reines est préférable dans ces périodes, tout comme la création d'essaims. Les colonies sont plutôt calmes et simples à gérer.

Jours Feuille : Jours défavorables à la manipulation. Peu de récolte, agressivité des colonies constatée.

Jours Fruit : Les manipulations dans ces jours favorisent la bonne récolte du nectar. Elles semblent négliger le couvain pour s'affairer au butinage. Les abeilles sont très calmes durant ces jours.

Jours Racine : Les visites durant ces jours favorisent la construction de cire. Les colonies ne sont pas très calmes, mais ces jours sont favorable à l'enruchage des essaims.

Il en découle quelques recommandations générales. On peut effectuer la visite de printemps un jour Fleur. Au début de la miellée, on préférera les jours Fruit pour motiver les entrées de nectar. Après la miellée, on visitera les jours Fleurs afin de stimuler le couvain. Et ainsi de suite selon les miellées.

Si on souhaite accentuer les constructions après création d'un essaim ou enruchage, on se servira des jours racine. Les jours feuilles seront réservés aux travaux hors rucher.

Cet article a utilisé comme sources la conférence de Rudolf Steiner "Entretiens avec les abeilles", ainsi que le livre de Mathias Thun "L'abeille, conduite et soins".

RETOUR INDEX